LE CONSEIL DE LA SEMAINE: mon chien vole-t-il la nourriture?

Vous avez déposé votre rôti sur le plan de travail, vous sortez de la cuisine pour répondre au téléphone, vous y revenez et.. plus de rôti! Votre chien a-t-il volé votre rôti? Non.

Dans la nature, les chiens mangent à tour de rôle en fonction de leur position hiérarchique. Les chiens chassent tous ensemble, puis l’alpha mange le premier, à sa faim, et abandonne la proie lorsqu’il a terminé. Le fait de s’éloigner de la proie est le signe qu’il a fini de manger et que le bêta peut y aller, et ainsi de suite jusqu’au dernier membre de la meute.
Bien que nos chiens ont été domestiqués, leur nature profonde n’a pas changé et les règles liées à la nourriture non plus. Dès lors, lorsque son maître s’éloigne de la nourriture laissée à disposition, le chien comprend qu’il abandonne sa nourriture et qu’elle est donc pour lui. Il s’en sert donc tout naturellement s’il peut y avoir accès. Rien de plus normal pour lui. Si vous vous fâchez ensuite, il comprendra que vous êtes fâché sur lui, mais il ne comprendra pas pourquoi, car dans sa logique de chien vous lui avez laissé la nourriture que vous ne vouliez plus. Nous devons donc veiller à ne jamais laisser de la nourriture à la disposition d’un chien en quittant une pièce.
Par contre, si vous restez près de votre rôti, que vous vous penchez juste pour prendre une épice, et que sur ce temps-là votre chien s’est servi, il s’agit bien de vol!  😉
Dans ce cas vous pouvez le réprimander si vous le surprenez sur le fait, mais je vous déconseille très fortement de lui reprendre la nourriture. Il pourrait mal réagir, et cela ne lui apprendra de toute façon pas à ne plus recommencer. Pour qu’il apprenne à ne plus voler, une seule règle: le surprendre sur le fait juste avant qu’il ne vole par un “Non!” ferme, et le féliciter s’il ne prend pas la nourriture.. Et, bien sûr, s’assurer qu’il ne réussisse plus jamais, car plus il goûtera aux rôtis, plus il en aura envie et plus il cherchera à s’en emparer!  😉

Article précédent:
« Le déconfinement et nos animaux

Article suivant: